Accouchement naturel

Partager

Accoucher naturellement selon le Dr. Read

Dr Read, le père de l’accouchement naturel. Son hypothèse : peur/tension/douleur.

1e article, d’une série de 3.

Chaque femme a une vision différente de l’accouchement. Pour certains, c’est une vision d’horreur tandis que pour d’autres, il représente la plus belle expérience de leur vie…

Dr. Read, le père de l’accouchement naturel

Dr ReadLe Dr Grantly Dick Read, un médecin accoucheur du début du siècle dernier, avait été impressionné de voir, parfois, des femmes donnant naissance dans un calme et une sérénité qui, du coup, favorisaient un accouchement sans douleur. Il trouvait cela très étrange et s’aperçut que ces femmes n’étaient pas de culture occidentale. Mais il se disait qu’un utérus est un utérus, quelle que soit la culture, et il commença à chercher d’autres raisons. Il étudia donc le fonctionnement de l’utérus et approfondit sa connaissance des coutumes autour de la naissance. Il finit par constater une chose toute simple : la peur de l’accouchement est un facteur important. Souvent influencée par la vision que l’entourage en avait donnée à la femme.

Son hypothèse de base : peur / tension / douleur

Dr Grantly Dick ReadIl posa alors une hypothèse reliant peur, tension et douleur : la peur crée la tension qui fait apparaître la douleur. Si la femme sur le point d’accoucher est stressée, elle secrète de l’adrénaline qui contracte automatiquement ses muscles. Et l’utérus, de son côté, se contracte pour ouvrir le col, mais il le fait dans des muscles déjà contractés, d’où la douleur. Pour bien comprendre, pensez au lendemain d’une séance de sport intensive : vos muscles sont encore contractés par l’acide lactique de la veille et lorsque vous bougez, ça fait mal ! C’est aussi le même principe quand vous avez une crampe. Donc un muscle contracté (par l’acide lactique ou par l’adrénaline), si on le contracte, il crée une douleur. Tandis que dans notre quotidien, aucune douleur n’apparaît lorsque un muscle « normal » est contracté.

Lors des suivis de sa clientèle enceinte, Le Dr Read a donc commencé à informer les femmes sur le processus de la grossesse et de la naissance, et à leur en expliquer les étapes pour les rassurer et qu’elles n’aient pas peur – à l’époque, il n’y avait pas de cours prénataux. De plus, comme il était présent lors de la naissance, il pouvait rassurer ces femmes. Par contre, ses patientes rassurées, avaient un peu moins mal au début du processus mais rapidement leurs muscles se contractaient et la douleur était toujours présente.

Très motivé et convaincu de son hypothèse « peur/tension/douleur », il poursuivit ses recherches. Il se demanda comment il serait possible d’éliminer ces tensions musculaires chez la femme qui accouche. Alors lui vint l’idée de demander à ses patientes de pratiquer la relaxation quotidiennement. Il propose une technique très simple. Trois fois par jour, prendre 5 minutes pour s’arrêter et respirer, tout en décontractant leur corps partie par partie. Elles s’exercèrent donc à cette relaxation pendant les derniers mois de leur grossesse. Résultat : un bel accouchement ! La femme était rassurée car elle savait ce qui allait se passer – les étapes, les notions théoriques lui avaient été expliquées–, elle était en confiance avec son médecin et, finalement, elle arrivait facilement et rapidement à décontracter les muscles de son corps puisqu’elle avait appris à le faire pendant quelques mois. Dès lors, il constata des accouchements vraiment sereins, dans le calme et sans douleur. Comme chez la plupart des animaux qui laissent aller leur corps et n’ont pas appris à avoir peur.

Explication d’Isabelle Brabant : « une naissance heureuse ».

Une naissance heureuseComme l’explique Mme Brabant dans son livre : « Une naissance heureuse », Edition Saint-Martin,  une femelle animale qui prend peur lors de ses contractions – par exemple une gazelle attaquée par un lion – sécrète aussitôt de l’adrénaline qui stoppe son travail pour lui permettre de se sauver, puis elle reprend le travail dès qu’elle est en sécurité. C’est donc bien l’adrénaline qui est l’ennemie numéro un de la naissance, et contre laquelle, d’après le Dr Read, la décontraction est un bon outil pour accompagner le corps à donner naissance.

Deux concepts essentiels : être rassurée et se décontracter

Donc pour le Dr. Read, deux concepts essentiels pour la préparation à la naissance. Rassurer la femme en lui expliquant les étapes de la naissance et qu’elle s’exerce, régulièrement au préalable à décontracter son corps. D’où, son hypothèse de départ : peur / tension / douleur et ainsi validée. La douleur est reliée à la peur et à la tension musculaire.

D’où vient la préparation à l’accouchement par l’autohypnose.

livre Dr readAlors, si cette approche était si formidable, pourquoi cela n’a-t-il pas été plus loin ? À cause d’un malentendu. En effet, lorsqu’une femme accouche sans peur et bien relaxée, elle secrète de l’endorphine. C’est une hormone de bien-être qui induit un état comparable à celui dans lequel on se sent après un exercice intense ou après avoir bu un petit verre de vin, ou simplement lorsqu’on est dans la lune ou absorbé par un bon livre : très présente à soi-même mais pas trop réactive aux stimulations extérieures. On est dans son espace, sa bulle de bien-être. On peut alors sembler un peu déconnectée. Or, à l’époque, cela fut associé à l’hypnose qui a toujours été perçue comme une technique dangereuse, utilisée par des charlatans. L’approche du Dr Read fut donc considérée comme du charlatanisme et resta dans l’ombre. Pourtant, l’hypnose et l’auto hypnose sont des outils puissants pour notre bien-être.

Il a écrit son livre : Childbirth without fear , Dr Grantly Dick-Read, (Un accouchement sans peur) en 1935, il fut réédité en 1954 ainsi qu’en 2004.

1e article d’une série de 3.

Pour lire la 2e partie : Hypnonaissnce, Hypno-vie, Douce naissance : leur origine.

Pour lire la 3e partie : Douce naissance pour un accouchement en toute sérénité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>