Se préparer à accueillir bébé

Partager

Il est possible de se préparer à accueillir bébé…

Témoignage de Laëtitialaetitia-2

La mission de Douce-naissance

La mission est de préparer la femme à donner la vie dans un était de calme et de sérénité. Voire même qu’elle ait hâte de vivre ce moment en développant la puissance naturelle que chaque femme possède au fond d’elle : le pouvoir d’enfanter.

Pour accompagner la femme à demeurer en contact avec elle-même, Douce-naissance prépare aussi son conjoint (ou toute autre personne qui accompagnera la maman) pour qu’il puisse savoir quoi, quand et comment faire, avant et pendant l’accouchement.

Bref, à former une équipe pour accueillir bébé et favoriser le lien affectif parents-enfant.

Voici le commentaire de Lætitia, 6 jours avant la naissance son bébé.

Bonjour Sylvie !

Je te remercie pour tes pensées… De mon côté, ta voix et ton calme remplissent mes journées ces derniers temps !

En effet, mon accouchement est imminent… et bébé peut pointer le bout de son nez d’un moment à l’autre.

Ton cours nous permet, à mon conjoint et moi, de sentir que nous sommes prêts et que nous avons des outils dans notre poche pour vivre ce moment ensemble et avoir confiance en nos capacités de donner la vie…

Je te raconterai ensuite comment cela s’est passé ; -)

Je te souhaite à mon tour une belle journée, merci encore :-)

Laëtitia   (Écris le 19 décembre 2015)

 

Durant cette préparation, Douce-naissance met aussi l’accent sur le constat qu’on ne peut pas contrôler les événements extérieurs.

Par exemple : un déclenchement, la position de bébé, une grippe juste avant l’accouchement, la durée de l’accouchement, la poussée, certaines interventions…

Car, parfois, la nature n’est pas au rendez-vous et la femme doit faire la différence entre la nature qui n’est pas au rendez -vous et sa capacité à elle à enfanter.  Cette distinction et son attitude intérieure fera toute la différence.

Avez-vous déjà remarqué que, dans la vie, ce n’est pas ce que l’on vit qui est important mais plutôt la façon dont on le vit ?

Nous ne pouvons pas contrôler les événements extérieurs mais, par contre, nous pouvons maîtriser nos dispositions intérieures. Imaginer, rester calme intérieurement et accueillir ce qui se présente à soi, quelle que soit la situation ! Cela fait toute la différence et ça se prépare…

Je vous laisse lire le témoignage de Lætitia et constater son vécu face à ces événements que l’on ne peut pas contrôler.

 

Un mot de Lætitia, 9 jours après la naissance de bébé.

laetitia-1Bébé est arrivé !  Aralia est née le 25 décembre à minuit et des poussières !

Cette année, le Père Noël a été particulièrement généreux puisqu’il nous a apporté… un beau p’tit bébé ! (La cigogne était trop occupée…)

Nous avons dû être sages cette année pour avoir un si beau cadeau, en parfaite santé ; -)

Merci, Père Noël !

Sylvie, je voulais témoigner que les outils de Douce-naissance ont, je pense, fait toute la différence dans le déroulement de mon accouchement.

J’ai eu la chance d’être accompagnée par une sage-femme tout à fait ouverte à cette approche, et j’ai accueilli avec beaucoup de sérénité cette aventure incroyable.

En fait, je me suis concentrée sur ma respiration tout au long de ce chemin et mon conjoint a fait les pressions sur mes épaules et cela m’aidait incroyablement.

laetitia-3Aussi, je m’étais préparée à l’éventualité d’un transfert à l’hôpital (j’étais en maison de naissance). Et comme tu disais, l’important étant la santé de tous, j’ai effectivement dû être transférée à cause d’un travail trop long (4 heures de poussées !) et des contractions qui n’étaient plus efficaces…

Les hormones (endorphines) coulaient à flots dans mon corps et m’ont bien aidée.  J’ai l’impression d’avoir flotté sur un nuage pendant certains moments.

Finalement, Aralia est née en santé (!!!) grâce au support final de l’équipe médicale… J’ai donc profité du meilleur des deux mondes : la maison de naissance pour le bain, le calme, le travail, et l’hôpital pour le coup de pouce lorsque la nature n’est pas de notre côté. Comme tu le dis si bien dans ta formation.

Quelle belle aventure!

Merci d’en avoir fait partie, même à distance. Et merci d’offrir aux femmes et aux couples des techniques qui nous reconnectent avec notre humanité… Plusieurs de mes amies, ainsi que des infirmières de l’hôpital, se sont étonnées devant ma capacité d’accoucher naturellement et calmement. Alors que les femmes font cela depuis des millénaires, nous avons ce pouvoir d’enfantement !

Merci pour tes outils… et surtout merci la Vie !

Laëtitia

Une Française (Bretonne !) au Québec…

laetitia-2Merci, Laëtitia, pour ton partage. Pour donner une autre vision aux futures mamans face à l’accouchement, face à ce que peut nous réserver parfois la nature. 

J’aime ton : « Merci la vie ! »

Et tu sais, c’est justement parce que tu as su accueillir ce que la vie te proposait, parce que tu as su garder ton focus sur bébé et non sur un idéal, que tu as un vécu idéal en toi de cet accouchement. Bravo à toi d’avoir su accueillir ces événements de vie qui font que tu as pu être présente pour accueillir votre fille Aralia. Imagine tout l’impact positif sur Aralia… Quel bel héritage ! Merci à toi, à vous deux, à vous trois, à la Vie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>